16 NOV. 2017 — Voilà un très beau poème de Liu Xia, "Une Nuit". Il me semble très révélateur de son art poétique, mêlant le réel et l'imaginaire mais aussi, comme toujours, le souvenir traumatique de cette nuit d'horreur que fut Tian'Anmen. Il faut lire les trois derniers vers pour comprendre pleinement les deux premiers... 

De la femme assise au chevet d’un blessé grave, victime du massacre sanglant dont seul un chat compatissant pourrait témoigner, aux rêveries cosmiques d’un poète en quête de la rime, la conséquence est bonne… 

Alors que la privation de soins médicaux est l’une des formes de torture les plus constantes que la Chine utilise contre les prisonniers d’opinion et au lendemain de la 36° journée annuelle dédiée par le Pen America aux écrivains emprisonnés, la traduction de ce beau poème texte m’a semblé s’imposer. 

某个夜晚 Une nuit

一根针掉进那夜晚 Une aiguille tombe au cœur de la nuit
器官迸裂 Les organes éclatent 
柔软清夜 Une nuit douce et claire
在意外的疼痛之中 Assailli de douleurs inouïes
面部痉挛 Le visage se crispe 

一个女人坐在台灯前 Une femme est assise près de la lampe
坐在睡眠之外 Elle est assise au-delà du sommeil
双手在空中绝望地挥舞 Ses deux mains s’agitent désespérément en l’air 
纤细的手指间空空荡荡 Entre ses doigts fins, c’est le vide absolu
所有关於黑暗的词汇 Les mots pour dire l’obscurité
四下奔逃 Fuient et lui échappent 
手的影子投射到墙上 L’ombre de ses mains dessine sur le mur
变形如剪纸 Des motifs de papier découpé

只有心头那只不眠的猫 Elle n’a dans le cœur que ce chat, seul à ne pas dormir, 
在血中悲鸣 Pleurant de compassion au milieu du sang
目光雪亮 Les yeux luisants comme neige

和虚无作战的女人 Et une femme qui se bat contre le néant
连同语言 En assemblant les mots de la langue
最终被她指间的黑暗吞没 Mais elle sera avalée par l’obscurité qui file entre ses doigts 

那颗叫做“波普”的慧星 Tandis que la comète « Hale-Bopp »
在夜空上 Trace dans la nuit du ciel
神秘地飞行 Son vol mystérieux

九七年四月九日 le 9 avril 1997

Liu Xia, dont les photographies explorent inlassablement les jeux du noir et blanc, est fascinée par les étoiles.... Encore une fois, son art poétique et ses images se rejoignent en une céleste harmonie.